Me, myself & I

Publié le par Lynn

Journaliste. Il paraît. Enfin, c’est ce qui est écrit sur mon diplôme. Vous savez, ce petit bout de papier qu’on met tant d’efforts à obtenir et qui finit par prendre la poussière au fond d’un tiroir… Journaliste. Ou plus exactement, licenciée de l’Université Catholique de Louvain-la-neuve en Information et Communication, orientation journalisme. Un peu pompeux, hum ? Et je n’arrange pas mon affaire… ben oui, pour en remettre une couche, j’ai achevé mes fonds de culotte sur les bancs de l’IHECS à Bruxelles, et je ne suis pas loin de décrocher un DESS en journalisme européen… On dirait que c’est une belle histoire entre le journalisme et moi, pas vrai ? Et pourtant…

 

Pourtant ce n’est pas une vocation, ça ne l’a jamais été. Non, c’est plutôt un hasard, intervenu au fil des années, dans l’esprit d’une jeune fille curieuse et intéressée par tout et n’importe quoi, incapable de savoir si elle voulait être vétérinaire, avocate ou professeur… Un hasard vite devenu une évidence. Quelques idées couchées sur le papier, quelques mots recueillis au micro comme autant de sourires, quelques plans à la caméra, et puis ça s’est imposé… journaliste.

 

Pas facile, c’est vrai ; précaire, incertain, un avenir flou et qui s’annonce difficile, une recherche d’emplois qui relève plus de la chasse au trésor que du collage de timbres sur des enveloppes renfermant des beaux CV pliés au carré, avec ce titre pompeux dessus… Non pas facile. Et puis, la sacro-sainte objectivité journalistique en ligne de mire, le miroir aux alouettes, le fil du rasoir sur lequel on joue aux équilibristes, demain plus qu’aujourd’hui encore… la complexité de ce monde, de ceux qui le font évoluer, de ceux qui y vivent, des relations entre les pays, entre les choses, entre les gens… Comment écrire si bien sur tout cela quand on a déjà beaucoup de mal à écrire sur soi-même…

 

Alors, je n’ai pas la prétention d’y arriver, mais au moins celle d’essayer. Dire les choses. Dire l’Europe, lointaine, hermétique, inaccessible, et tellement présente au quotidien… Je ne l’ai jamais aussi bien réalisé que lors de mon séjour à l’Université Laval, à Québec. C’est en étudiant pendant six mois les relations internationales que j’ai compris à quel point l’Union européenne est bien plus que cette chose abstraite qu’on nous dépeint si souvent… alors j’ai décidé de la dépeindre moi-même.

 

Sinon, je vous rassure, je ne fais pas que ça de ma vie. Quand je pose ma plume, j’aime passer du temps avec lui, faire de longues promenades dans ma Gaume natale, découvrir le monde du haut de mes 22 ans et le parcourir en long, en large, en travers, me vider la tête au ciné devant un bon film, mettre la musique tellement fort que ça en rend les voisins complètement fous, faire de l’improvisation théâtrale… et rire, en toutes circonstances. Ma devise ? Carpe Diem.

Publié dans Classez-moi...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article